L’ostéopathe et le nourrisson

L'ostéopathe et le nourrisson
La naissance d’un nouveau né peut parfois être le premier traumatisme qu’il subit : en effet lors de l’accouchement, le bébé doit se frayer un passage dans l’étroit couloir formé par le bassin maternel. Au cours de cette descente, son crâne subit des compressions pouvant entrainer des asymétries ou des déformations, qui peuvent avoir des conséquences par la suite.

Par ailleurs, l’utilisation d’instruments, tels que les forceps, la ventouse ou les cuillères contribue à aggraver ces déformations.

L’ostéopathe, grâce à des techniques douces et indolores, permet dans une optique préventive de favoriser une croissance et un développement harmonieux, mais agit aussi plus spécifiquement sur de nombreux troubles, souvent sources d’inquiétude pour les jeunes parents : régurgitations, constipation, coliques du nourrisson, torticolis congénital, troubles du sommeil, déformations crâniennes, scoliose, bébé agité, difficultés à la succion…

L’ostéopathie tend à analyser l’origine des symptômes que présente le bébé, à corriger les traumatismes de la naissance et à stimuler les capacités d’auto guérison du nourrisson.

Il n’est jamais trop tard pour consulter un ostéopathe : même si l’enfant à déjà bien grandi, certains troubles fonctionnels dus à la grossesse et/ou à la naissance peuvent ne se dévoiler que beaucoup plus tard pendant la croissance.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec Bérangère About ? 

Contact