Les coliques du nourrisson débutent généralement entre 15 jours et un peu plus d’un mois après la naissance et disparaissent souvent vers le quatrième ou le cinquième mois. Il ne faut pas confondre coliques et diarrhées qui occasionnent une modification (liquide) de l’aspect des selles.

Signes de diarrhéees :

  • des selles malodorantes, très liquides et striées de glaires
  • des selles très fréquentes (jusqu’à une selle par tétée après le premier mois)
  • de la fièvre
  • une perte de poids

Signe de coliques :

  • Cris prolongés et répété généralement en fin de journée
  • rougeur du visage
  • agitation
  • émission de gaz
  • abdomen légèrement ballonné
  • selles normales

Pour finir votre bébé à tendance à ramener ses jambes contre son ventre et se tortille dans tous les sens.

Bien identifier la cause

Pour cela il faut consulter un médecin qui va s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une autre cause :

reflux gastro-oesophagien, constipation, erreur diététique (sous ou sur-alimentation), hernie étranglée, invagination intestinale. S’il s’agit bien d’une crise de coliques, la prise de médicaments n’a pour le moment pas vraiment fait ses preuves pour les coliques. Dans certains cas, la prise d’antispasmodiques est prescrite pour soigner bébé.

Coliques du nourrisson et allaitement

L’intestin immature du bébé ne permet pas une totale absorption du lait et entraîne souvent des coliques.

Caractéristiques du lait maternel :

Riche en lactose, il favoriserait l’apparition des coliques, particulièrement au début de chaque tétée de l’enfant. La composition du lait maternel change en fonction de la durée de la tétée du bébé : au début il est riche en sucres rapides, en milieu de tétée il est riche en protéines et en fin de tétée il est essentiellement composé de graisses.

Conseils : Il faut laisser au bébé le temps de téter, et qu’il prenne un sein qu’il tête jusqu’au bout. Contre-indications : Pas de lait de vache, boissons gazeuses et toutes les boissons à base de théine .

Traitements homéopathiques

  • mettre 1 cuillère à soupe d’eau d’argile verte dans 1⁄2 verre d’eau puis faire décanter. Donnez cette eau enrichie le lendemain au bébé. A raison de 1/2 à 1 pipette avant chaque tétée (en laissant la poudre bien au fond).
  • Des plantes calmantes, comme la camomille, fenouil, mélisse, aubépine, tilleul, infusées dans une tisane et données au bébé à raison de 1 pipette avant chaque tétée.
  • La calmosine, boisson à base de plantes apaisantes, permet de soulager les spasmes digestifs. Ce produit s’achète en pharmacie.

Traitement ostéopathique

La mauvaise position du bébé in utéro ou un accouchement délicat peut entraîner des affects sur l’organisme du tout-petit comme les coliques. L’ostéopathe peut donc intervenir pour aider le nouveau né à apaiser ses souffrances. Une  consultation 3 à 4 semaines après la naissance peut être envisagée. A l’aide de mobilisations douces, et de petits massages sur le ventre du bébé, les coliques sont traitées efficacement et permettent au nourrisson de recouvrer une bonne digestion.